Reconnaître le pollen des plantes, arbres ou arbustes mellifères.

par ApiAdmin

 

Introduction :

Le pollen est l’organe de reproduction mâle des plantes et arbres à fleurs spermaphytes. Toutes ces fleurs sont donc en mesure de fournir du pollen aux insectes pollinisateurs, pourtant certains pollens de fleurs peuvent être boudés par les abeilles pour diverses raisons. Mais même si les abeilles préfèrent butiner le nectar d’une fleur et renoncent à son pollen, leur rôle de pollinisateur sera quand même tenu grâce aux quelques grains de pollen accidentellement transportés dans leurs poils. Quelquefois aussi, le pollen fourni par une fleur n’est pas assez riche ou nourrissant et est alors délaissé par les abeilles au profit d’autres pollinisateurs moins exigeants. Comme pour le pollen, les abeilles préfèrent quelquefois butiner des fleurs délivrant de petits volumes de nectar mais riche en saccharose, plutôt que des fleurs fournissant de grosses quantités de nectar mais pauvre en sucre.

Par « période de floraison », on entend : l’époque et la durée pendant laquelle un arbre ou une plante est en mesure d’offrir des fleurs aux pollinisateurs durant une saison. Ce qui est bien entendu très diffèrent de la « durée de vie » d’une seule fleur qui, selon la variété peut aller d’une seule journée à plusieurs semaines. Pour chaque espèce de fleur listée dans le tableau, les estimations de N pour le nectar et P pour le pollen sont donc donnés à titre indicatif, car très dépendant de la durée de vie des fleurs et de la durée de floraison qui elles-mêmes sont fonction de la qualité du sol, de l’exposition, du climat, de l’altitude
Pour exemple, on a connu des années de sècheresse ou même les fleurs fournissant en principe de fortes quantités de nectar (N=5) ne permettaient pas aux abeilles de butiner. En raison du réchauffement climatique de ces dernières années, les périodes de floraison du tableau peuvent (pour certaines espèces), être avancées de plusieurs semaines et la durée de floraison raccourcie de quelques semaines.

Certaines fleurs fournissent aux abeilles exclusivement du pollen (noisetier, coquelicot, sureau noir. ), d’autres à la fois du pollen et du nectar (Evodia, ronce, châtaignier, phacélie, pissenlit. ), d’autres encore surtout du nectar (lavande, tilleul, Mauve sylvestre…). En fait, le choix des fleurs butinées par les abeilles est surtout dépendant des besoins de la colonie et bien sûr, du choix offert par l’environnement. Les meilleures conditions météo pour une récolte optimale de pollen et de nectar sont : des températures se situant entre 21 et 26°C, une hygrométrie atmosphérique élevée, du soleil et l’absence de vent.

Dans le tableau ci-dessous, nous avons répertorié la couleur du pollen d’un certain nombre de fleurs. Nous nous sommes contentés de mentionner les fleurs de jardin, les fleurs des champs et les arbres les plus intéressants de notre région, car il est impossible de citer toutes les fleurs fournissant du pollen et du nectar aux abeilles tant elles sont nombreuses. Quelquefois, il est très difficile de reconnaître l’origine des pelotes multicolores ramenées par les abeilles, parce qu’une même couleur peut provenir de différentes plantes ou arbres à fleurs. Les conditions climatiques et l’âge de la fleur visitée peuvent aussi modifier la couleur du pollen. Ainsi, un pollen blanc, dans le tableau, pourra être crème ou jaune clair lorsqu’il sera humide. Le noisetier par exemple, selon l’âge de la fleur et selon le type de noisetier, pourra produire un pollen allant de la couleur crème, au jaune brunâtre en passant par un gris jaunâtre.

Utilisation du tableau :

  • Pour chaque fleur répertoriée dans le tableau, il est possible d’obtenir des exemples en images par un simple « click » sur le nom de la plante.
  • La valeur de N est l’estimation de la quantité de nectar pouvant être fournie aux abeilles. 0 indiquant aucun nectar et 5 correspondant à beaucoup.
  • La valeur de P est l’estimation de la quantité de pollen pouvant être fournie aux abeilles. 1 signifiant très peu pollen et 5 étant le maximum.
  • Certaines fleurs (par exemple, la tulipe) peuvent selon l’espèce, fournir des couleurs de pollen très différentes. Les couleurs sont alors en dégradées dans le rectangle de la floraison.
Maurice Feltin & Robert Hummel
Maurice Feltin & Robert Hummel

Le Syndicat des Apiculteurs de Thann et Environs

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

error: Alert: Le contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :